RDC : le gouvernement veut réduire le taux de malnutrition et d’anémie

Le gouvernement espère réduire de moitié, à l’horizon 2023, la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de 0 à 4 mois et d’un tiers celle de l’anémie chez ces enfants ainsi que chez les femmes en âge de procréer.

Selon le directeur du programme national de nutrition, 24% des enfants sont nés en RDC avec un poids insuffisant, et 43% souffraient de malnutrition chronique en 2010. En outre, en 2007, plus de 70% des enfants de moins de 5 ans et plus de la moitié des femmes en âge de procréer souffraient d’anémie.

La nouvelle politique nationale de nutrition validée mercredi à Kinshasa propose des actions dans le secteur de la santé, mais aussi de l’industrie, de l’économie et de l’hygiène, afin de lutter contre ce problème de santé publique qui constitue un frein au développement du pays.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner