Kasaï-Oriental : le maïs et le manioc retenus comme cultures essentielles de la province

Le manioc et le maïs ont été retenus au Kasaï-Oriental comme les cultures essentielles de la province. A l’issue d’un atelier organisé vendredi 18 avril par l’Institut international de l’agriculture tropicale, des chercheurs agricoles ont déterminé que ces produits étaient prioritaires dans la région. De son côté, le gouvernement a décidé d’accorder 60 000 dollars américains pour subventionner la recherche dans le domaine de l’agriculture, afin de redynamiser ce secteur.

Pour Moïse Kalambay, professeur à la faculté d’agronomie à l’Université officielle de Mbuji-Mayi, cette dotation, bien qu’insuffisante, constitue un pas en avant.

Trente-deux membres de cette université, des ONGD, l’inspection provinciale de l’agriculture et des représentants de l’Inera Ngadajika ont participé à cet atelier.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner