Justice : un ministre provincial de l’Equateur condamné à 3 ans de prison

Baricades autour de la cour suprême de justice

Baricades autour de la cour suprême de justice

Dominique Mbongi, ministre provincial de la Culture de l’Equateur, écope de 3 ans de prison. C’est l’arrêt rendu mardi à Kinshasa par Cour suprême de justice. Le condamné était arrêté en possession de papiers monnaies et des instructions pour la production des billets de 100 dollars. La défense décrie l’empressement avec lequel la Cour a instruit cette affaire. Empressement qui a conduit, selon elle, au non respect de la procédure en matière de flagrance soutenue par le ministère public, rapporte radiookapi.net

Dominique est aussi condamné à payer 20 000 Fc. Le ministère public, quant à lui, avait requis 10 ans de servitude pénale et au paiement de 20 000 Fc. Commencé à 12 h 45, le verdict est intervenu à 22 h 20, quand le président de la Cour suprême de justice, siégeant en premier et dernier ressort en matière répressive a annoncé l’arrêt de la Cour : « Suivant la procédure de flagrance, le ministère public entendu, dit établi, en faits et en droit, la tentative de contrefaçon de signes monétaires à charge du prévenu, fixe à 15 jours, la durée de la servitude pénale subsidiaire subie par le prévenu, en cas de non paiement de l’amende dans le délai légal »rnLa défense assurée par un collectif de 12 avocats, a accueilli avec petit sourire aux lèvres la décision de la Cour. Par contre, elle s’est dit déçue du fait que la procédure en matière répressive tel que soutenu par la Cour et le ministère public n’a pas été respectée.
Un autre prévenu attendait. Il s’agit de François Tambayi, ministre provincial de la Culture et des Arts du Kasaï Occidental, accusé, lui, pour détournement de salaires. Il n’a pas été entendu faute de temps. Son sort sera connu dans les jours qui suivent.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner