Kinshasa: une conférence pour une répartition juste des ressources naturelles aux Congolais


creuseur dans une carrière minière à Bisiye©Global Witness

Comment permettre aux populations locales de profiter pleinement des ressources du sol et du sous sol congolais ? La question a été au centre de la conférence des experts nationaux sur l’exploitation illégale des ressources naturelles mardi 17 août à Kinshasa. Le but: mettre en place des stratégies pour permettre aux populations locales de jouir des droits économiques, sociaux et culturels en rapport avec les richesses.

La République démocratique du Congo regorge des potentialités immenses et il est important que l’Etat puisse en tirer le meilleur profit.

Les experts congolais qui réfléchissent sur l’exploitation illégale des ressources naturelles ont fait ce constat, mardi.

Présent à cette rencontre, le Coordonnateur du Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme dans le Nord-Kivu, a estimé que l’Etat congolais doit accentuer son autorité par une meilleure organisation de l’exploitation des ressources naturelles.

Raphaël René Yoho, a déclaré :

« Les zones minières, comme vous le savez, sont près des centres urbains et cette situation géographique qui se mêle à la situation sécuritaire globale avec la présence de plusieurs groupes armés et éléments dans les zones minières ne facilite pas la sécurité. »

D’après la même source, cette situation d’insécurité ne facilite pas les investisseurs sur le terrain.

Toujours d’après Raphaël René Yoho, l’Etat congolais doit se pencher sur ce secteur pour lutter contre le chômage et tirer des conclusions de certains rapports du sénat sur cette question.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner