Matadi : le parti Bundu dia Mayala interdit de fonctionnement

Le parti politique Bundu dia Mayala (BDM) est interdit de fonctionnement sur toute l’étendue du territoire congolais. La nouvelle a été annoncée dimanche 22 mai par le gouvernement provincial, lors du compte rendu  du conseil des ministres présidé vendredi dernier par le gouverneur du Bas Congo.

Selon la porte-parole du gouvernement provincial, Marie Ludovic Manoka Nzuzi, le message est venu du gouvernement central précisément du vice premier ministre et ministre de l’intérieur et de la sécurité, Adolphe Lumanu.

Bundu dia Mayala est un parti politique piloté par le député national Ne Mwanda Nsemi. Il a vu le jour après la dissolution du mouvement politico-religieux et culturel, Bundu Dia Kongo (BDK).

BDK a été dissout sur arrêté ministériel n°013/CABMINIAFF-SAH.SN/08 du 24 mars 2008 portant annulation de l’arrêté ministériel n°CAB/MINIAFF.S0108/95) du 14/07/95, portant agrément de l’Association sans but lucratif dénommée Bundu dia Kongo, en sigle « BDK »

Dans l’exposé des motifs, il a été reproché à la secte de Ne Muanda Nsemi le déviationnisme par rapport à sa mission originelle, la rébellion vis-à-vis de l’autorité établie, l’intolérance religieuse, les atteintes à l’intégrité physique des tiers et le pillage des églises traditionnelles.

Lire aussi:

Boma: le tribumal de paix acquitte cinq membres de Bundu dia Mayala

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner