Kinshasa: les commerçants congolais réclament l’exclusivité du petit commerce

Tous les marchés de la capitale n’ont pas ouvert, mardi 26 juillet, à Kinshasa. Les vendeurs sont descendus dans la rue pour réclamer que l’exercice du petit commerce leur soit exclusivement réservé. Réunis autour de leurs organisations syndicales, ils ont organisé une marche de la place du 30 juin (ex-place de la Gare) jusqu’à la primature et ont déposé un mémorandum au Premier ministre Adolphe Muzito.

«Dans notre mémo, nous réclamons que le petit commerce soit sécurisé. Il faut qu’il revienne aux congolais. Nous constatons qu’il est envahi par les expatriés», a déclaré l’un des manifestants.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Les commerçants sont descendus par milliers dans la rue dans la matinée. Banderoles à la main, un seul message pour faire pression sur le gouvernement : «Nous réclamons au gouvernement d’interdire aux expatriés ou les étrangers d’exercer le petit commerce et de vendre en détails dans notre pays.»

Les commerçants ont ainsi répondu au mot d’ordre lancé par leurs différentes organisations, notamment le Syndicat national des vendeurs du Congo (SNVC), le Rassemblement national pour l’épanouissement des entreprises congolaises, (Raneeco) et l’Union pour le développement du commerce au Congo (UDCC).

Ces vendeurs sont venus de tous les grands marchés kinois, comme le marché de la liberté de Masina, le marché Tomba de Matete, le marché de l’UPN, Gambela, Somba Zigida et le marché central.

A la primature, les ministres de l’Economie et des Petites et moyennes entreprises, ainsi que le secrétaire général de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) ont reçu la délégation des protestataires.

Ils réfléchissent ensemble pour trouver une solution à ces revendications.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner