Nord-Kivu : Amnesty international appelle le gouvernement et la Monusco à sécuriser la population

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu, 24/02/2011.

L’ONG britannique Amnesty international appelle le gouvernement de la RDC à sécuriser ses populations. Dans un communiqué publié le vendredi 06 juillet, Amnesty international dit craindre notamment des exactions graves sur des  populations situées dans les zones de combat comme les tueries massives de 2008  dans cette partie du pays et des déplacements supplémentaires des populations.

La responsable du programme Afrique – RDC à Amnesty international,  Achraf Sebbahi a ajouté que la Monusco fasse tout son possible pour éviter des violences à l’égard des populations;

«  Malheureusement tout est possible parce que la population civile se trouve dépourvue de forces de sécurité capables de faire reculer la menace du M23 » a ajouté Achraf Sebbahi.

Selon lui, il y a toujours des populations qui se retrouvent entre deux feux. Et Amnesty international avoue que c’est cette éventualité qui l’inquiète le plus.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner