Kinshasa: Koffi Olomide écope de 3 mois de prison avec sursis

Le chanteur Koffi Olomide porté en triomphe par ses fans à la fin du procès qui l’a opposé à son producteur Diego Music. Poursuivi pour coups et blessures, Koffi Olomidé a été condamné à trois mois de prison avec sursis. (Août 2012).

Le tribunal de paix de la Gombe/Kinshasa a condamné, ce jeudi 16 août, le chanteur Koffi Olomide à trois mois de servitude pénale avec sursis. Le patron de l’orchestre Quartier Latin international était poursuivi pour coups et blessures sur Diego Music Lubaki, le producteur de son dernier album “Abracadabra”.

Le juge a dit établie l’infraction de coups et blessures volontaires. Il a condamné la star congolaise à trois mois mais avec sursis. Ce qui veut dire que pendant cette période, l’artiste ne devrait commettre aucune autre infraction, mais se comporter de manière exemplaire.

D’ailleurs, Diego Music Lubaki a retiré sa plainte, préférant régler l’affaire à l’amiable.

En revanche, le tribunal a déclaré non établie l’infraction de destruction méchante, notamment la casse qui serait intervenue au niveau de la serrure de la porte de la chambre d’hôtel où logeait la victime.

Mais l’avocat de Koffi Olomide, Me Ruffin Lukoo, a fait valoir l’intention de son client d’interjeter appel:

«Le tribunal ne nous a pas suivi entièrement. [L’hôtel] va aller en appel pour demander au juge d’appel d’apprécier ce qui s’est passé et le fait que la partie civile de la victime a retiré sa plainte. En cette matière là, lorsque la victime a déjà retiré la plainte [et qu’]il y a destruction méchante et coups et blessures, l’accusation n’est plus confortable.»

Interpellé mercredi au studio de musique Ndiaye dans l’enceinte de la RTNC2, Koffi Olomide avait comparu le même jour dans une audience de flagrance devant le Tribunal de paix de la Gombe.

Le juge avait décidé de le garder en détention préventive. La star congolaise avait alors passé nuit au cachot du Parquet général de la République. L’audience a repris, ce jeudi, avec les plaidoiries des parties et le réquisitoire.

La pomme de discorde avec son producteur : une créance de 3 000 euros que Diego Music doit à Koffi Olomide. Ce dernier a plutôt parlé de 6 000 euros devant le tribunal.

Toutes les parties se sont accordées sur le fait que Koffi Olomide s’est bel et bien rendu à cet hôtel pour réclamer sa créance auprès de Diego. Chacun d’eux a affirmé devant les juges avoir été agressé par l’autre. La porte de la chambre de Diego Lubaki et quelques biens de l’hôtel ont été endommagés.

Trois témoins, tous agents de l’hôtel Venus, ont fait leurs dépositions contre Koffi Olomide. Mais leurs témoignages ont manqué de cohérence.

Vous pouvez écouter et télécharger l’extrait de l’émission Métissage sur ce sujet:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)