Minova : trois communautés se disputent deux plantations

Le questeur adjoint de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Jean Bosco Kaboy élu de Minova a appelé, lundi, la population du groupement de Buzi-Minova à la cohabitation pacifique. La justice doit rendre son verdict sur le conflit foncier qui oppose trois localités de ce groupement autour des plantations de  Kageyo et de Kibirwa.

Trois acquéreurs : Shombere Mibanga, les familles Ngenzayo Victor et Kaligiya se disputent les deux plantations situées dans le groupement Buzi-Minova depuis plus d’une année. Il y a trois mois, deux personnes ont perdu la vie dans ce conflit.

L’administrateur du territoire de Kalehe à Bulenga-centre avait instauré une zone tampon  entre ces populations en conflit pour éviter toute  tension entre les trois localités en conflits. Jean Bosco Kaboy estime qu’une zone tampon n’a pas de raison d’exister entre les habitants du même groupement, invitant tout le monde au calme.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner