Katanga : des disparitions d’enfants signalés à Kalemie

Une psychose règne à Kalemie après la disparition d’au moins quatre enfants dans cette ville du nord du Katanga, faisant craindre l’existence d’un réseau de trafic d’êtres humains. Dans un communiqué publié en début de semaine, le procureur de la République a annoncé l’ouverture d’une enquête et l’arrestation de plusieurs suspects.

Selon l’administrateur du district, l’âge des victimes varie entre huit et douze ans. Deux ont été enlevés il y a dix mois et les autres il y a deux mois.

Dans un communiqué de presse, le procureur de la République a annoncé l’arrestation de suspects chez qui auraient été retrouvée une vingtaine de vêtements d’enfants.

Le procureur invite en outre ceux qui auraient constaté la disparition d’un enfant dans leur entourage à le signaler et à venir procéder à l’identification de ces vêtements.

Au cours d’une réunion de la Cellule intégrée d’analyse et d’information, une structure qui regroupe le Conseil de sécurité du district et la Monusco/Kalemie, le 24 décembre dernier, le numéro un du district s’est dit consterné par ces disparitions.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner