Katanga : la Société civile dénonce des tracasseries militaires sur la route Manono – Lubumbashi

La Société civile de Manono dénonce les tracasseries militaires sur la route reliant Manono à Lubumbashi dans la province du Katanga. Les usagers de cette route affirment que les militaires commis aux différentes barrières pour sécuriser la contrée les rançonnent. Les passants sont obligés de payer 500 Francs congolais (environ 0.50 dollar américain) de Ngoya à Bunkeya, au risque de recevoir un coup de fouet.

Le président de la société civile locale, Antoine Kamukende, indique que les militaires lui ont expliqué avoir besoin de cet argent pour pallier le manque de rations alimentaires.

Par ailleurs, la population n’utilise pas le vélo de Kyolo jusqu’au-delà de Bunkeya car ils accusent les militaires de leur ravir ces vélos.

Antoine Kamukende appelle les autorités gouvernementales à trouver des solutions aux raisons qu’avancent les militaires.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner