Sud-Kivu : une querelle de succession retarde l’inhumation d’un chef coutumier

Une querelle de succession retarde l’inhumation du mwami de la chefferie de Nindja, Alexandre Maheshe, décédé depuis dix jours. Ses deux fils qui se disputent sa succession refusent que le corps soit enterré avant que le problème ne soit réglé.

Les responsables de la société civile locale déplorent cette situation, expliquant que, conformément à la coutume, toutes les activités sont à l’arrêt en attendant l’inhumation du mwami. Les écoles et les marchés sont déserts, les activités champêtres délaissées.

Pendant ce temps, le frère ainé entretient un groupe de jeunes gens qui veillent autour du corps de son père à la morgue à Bukavu, tandis que le frère cadet entretient un autre groupe au chef-lieu de la chefferie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner