Sud-Kivu : des mesures prises pour réduire le taux de mortalité des mineurs à Kamituga

Les mineurs ne doivent pas descendre au delà de 30 mètres de profondeurs. C’est l’une des recommandations du chef de bureau isolé intérimaire des mines, Swedi Kabululu, aux mineurs de cette partie du Sud-Kivu pour réduire les accidents dans les carrières d’exploitation artisanale d’or à Kamituga et par conséquent le taux de mortalité.

Le chef de bureau isolé intérimaire des mines demande aussi aux propriétaires des puits d’or de changer leur méthode de travail. Pour lui, les creuseurs doivent utiliser les compresseurs pour approvisionner les puits en oxygène.

Le vice-président de la société civile demande aux creuseurs et aux propriétaires des puits d’or de respecter ces recommandations, de même que le président du comité des creuseurs.

Depuis le début de cette année, quatre accidents sont déjà survenus dans les puits d’or de ce centre minier situé à 190 Kilomètres au Sud de Bukavu. Selon les services des mines, le bilan est de quatorze morts et quatre blessés.

Selon les sources locales, les creuseurs meurent dans les puits par asphyxie, lors des éboulements.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner