Mbandaka: 51 jeunes démobilisés exigent de retourner dans leurs milieux d’origine

Cinquante et un jeunes de moins de 18 ans sortis groupes armés exigent d’être relocaliser dans leurs provinces d’origine à savoir le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et le Katanga. Depuis mercredi dernier, ils menacent de molester leurs éducateurs et d’incendier les locaux de l’ONG Action pour la protection et l’encadrement de l’enfant (Apee), qui supervise leur réinsertion familiale. Le Secrétaire exécutif de cette organisation, Marcel Tote, a expliqué que cette opération nécessite une grande logistique qu’elle n’a pas. Selon lui, l’Unicef et la Monusco ont déjà entamé des discussions à ce sujet.

Depuis leur sortie du Centre d’instruction Commando de Kotakoli, à 90 km de Gbadolite, ces jeunes vivent dans des familles d’accueil avec leurs dépendants.

Marcel Tote a également demandé aux forces de l’ordre de sécuriser le personnel et les infrastructures de son institution.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner