Kanyabayonga : plusieurs cas de violations de droits de l’Homme, selon les ONG

Des violations graves des droits de l’Homme ont été commises au cours de ces deux derniers mois à Kanyabayonga. Les ONG de droits de l’Homme et la Société civile du territoire de Lubero ont accusé les militaires et les groupes armés d’ être auteurs de ces violations au cours de l’atelier organisé depuis samedi 8 mars à Kirumba par l’ASADHO. Ils demandent à la hiérarchie militaire de planifier les opérations de traque au plus tôt contre les groupes armés actifs dans le territoire, et de bien maîtriser les militaires incontrôlés.

Le vice-président provincial de l’Asadho, Justin Kyatsinge Saiba, parle de l’enrôlement des jeunes enfants dans les milices, de 8 cas de meurtre, de 17 cas d’assassinats, de 17 positions armées pour extorquer nourriture et argent et de 47 cas de viols identifiés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner