Hôpital du cinquantenaire : la prise en charge des malades pose quelques problèmes

Trois jours après l’ouverture de l’hôpital du cinquantenaire, la prise en charge des malades pose quelques problèmes. La majorité du personnel soignant, constitué d’Indiens, ne parle ni français, ni aucune des langues nationales. Seuls le service de consultation générale, les urgences et l’orthopédie sont fonctionnelles. Les autres patients sont priés de se rendre dans d’autres hôpitaux.

Plus d’une centaine de patients ont été reçus lundi 6 avril pour la consultation générale, à 25 dollars américains chacune.

Certains se sont plaints de la difficulté de communiquer avec les médecins indiens anglophones. Les quelques médecins congolais rencontrés sur place sont affectés au service des urgences.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner