Katanga: la dégradation des routes occasionne la hausse des prix

Une vue du marché Mzee Kabila à Lubumbashi (RDC). Ph. Radio Okapi

La détérioration des routes de desserte agricole crée la rareté de produits et la flambée de prix sur les différents marchés de la province du Katanga. A Malemba Nkulu, par exemple, un litre d’essence est passé de 1 900 francs congolais (2,06 dollars américains) à 2 500 francs (2,71 USD) suite à l’impraticabilité de la Nationale n°1. Des sources de la région renseignent que les véhicules mettent deux semaines pour relier Lubumbashi à Malemba Nkulu via Sakanya, au lieu de trois jours.

Les usagers de cette route indiquent que les véhicules s’embourbent régulièrement sur le tronçon routier Lubumbashi-Sakanya, où on compte quatre bourbiers.

Selon des sources, à Sakanya, un verre du sucre est passé de 500 francs congolais (0,54 USD) à 700 francs congolais (0,76 USD).

Les conducteurs qui font le trafic sur la route Lubumbashi-Kamina-Malemba Nkulu se plaignent aussi de son délabrement. Ils mettent désormais trois semaines au lieu de cinq jours pour parcourir ce tronçon routier. Conséquence : le prix de certains produits dont l’huile de palme a doublé.

La situation est pareille sur la route Kolwezi-Kasanji. Des véhicules peinent à relier les deux villes, selon société civile locale.

Pourtant, toutes ces routes ont été récemment réhabilites par l’Office des routes (OR).

Interrogé, le directeur technique de cette entreprise a souligné que l’entretien de ces routes n’a pas été assuré après leur réhabilitation. Il a annoncé la réalisation d’autres travaux de réhabilitation d’ici le mois de juin.

Il a également expliqué la dégradation rapide de ces routes par l’abondance des pluies dans la région.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner