Equateur : la ville de Mbandaka n’est pas électrifiée « par manque de volonté politique »

La ville de Mbandaka en Equateur n’est pas électrifiée «par manque de volonté politique », a déclaré samedi 14 février le directeur provincial de la Société nationale d’électricité(Snel), Denis Tukuzu. Au cours d’une tribune d’expression populaire organisée par la commission Justice et paix de l’archidiocèse de Mbandaka, il a soutenu que son entreprise regorge des groupes électrogènes mais manque de carburant pour desservir la population de la ville estimée à environ un million d’habitants.

« Aujourd’hui, nous avons les groupes. Si le gouvernement provincial paye une partie de nos dettes, on peut acheter des mazouts et donner de l’électricité aux habitants mais si on ne paye pas, est-ce que c’est l’argent qui manque ? », s’est interrogé Denis Tukuzu.

Faisant une comparaison avec la ville de Kananga, il appelle le gouvernement provincial de l’Equateur à résoudre le problème du courant dans sa province.

« La vile de Kananga reflète le même tableau que la ville Mbandaka. Mais le gouverneur du Kasaï-Occidental vient d’acquérir 3 000 panneaux solaires afin de résoudre le problème d’électrification », a ajouté le directeur provincial de la Snel.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner