Maniema: plus de 3 000 hectares de champs de riz ravagés à Kibombo

Un champ des haricots

Des insectes proches des mouches-blanches ont, depuis quelques jours, ravagé plus de 3 000 hectares de champs de riz dans le territoire de Kibombo (Maniema). Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) a livré cette information au cours d’une rencontre organisée du 20 au 21 avril, avec ses partenaires à Kindu, chef-lieu du Maniema.

Les humanitaires craignent que cette situation puisse provoquer la famine dans cette partie du Maniema qui connait déjà 13,8% de malnutrition dont 3% de cas déclarés comme  malnutrition aigüe sévère.

Dans son rapport, cette agence du système de l’Onu a également redouté que la destruction de ces champs de riz s’intensifie dans ce territoire d’environ 200 000 habitants.

Ocha et ses partenaires déplorent les effets nuisibles de ces insectes dans cette partie de la province du Maniema déjà confrontée à d’autres problèmes de santé comme  le paludisme   et  les infections respiratoires aigües.

 

Lire aussi: Province Orientale: les paysans luttent contre l’invasion des criquets à Buta

 

Selon Ocha, les alertes récemment reçues font état d’une situation humanitaire nécessitant un suivi de proximité dans les principaux secteurs d’activités humanitaires telles que la sécurité alimentaire, la nutrition, la protection, la santé, la logistique et biens d’autres.

Cette agence plaide par ailleurs pour l’implication du gouvernement congolais pour une solution durable à ce problème.

Elle compte, en début mai prochain, effectuer une descente sur terrain pour notamment évaluer l’ampleur du dégât causé sur les cultures du riz, et se rendre compte de la situation humanitaire qui prévaut dans ce territoire de Kibombo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner