Division I : Ngoyi Kasanji se réjouit du bon début de saison de son club Sanga Balende

L’entraineur de SM Sanga Balende, Ahmed Abdel Ousmane saluant le président du Club, Alphonse Ngoyi Kasanji

Sanga Balende a remporté le mardi 16 avril face à Virunga (2-1) sa cinquième victoire en autant de matches du championnat national congolais. Avec 15 points, le club de Mbuji-Mayi est premier au classement. Interrogé sur ce bon début de championnat réalisé par ses joueurs, le président de l’équipe, Alphonse Ngoyi Kasanji, évoque la bonne préparation du groupe et le recrutement effectué à l’intersaison.

« Nous avons pris les choses au sérieux, nous avons préparé nos joueurs. On a fait des investissements en termes de recrutements. Nous avons acheté de bons joueurs », a-t-il déclaré, ajoutant que le club disposait maintenant « d’un bon staff technique dirigé par Monsieur Hamed Ousmane qui est de nationalité égyptienne ».

« On a mis les moyens qu’il faut et voilà les résultats que nous enregistrons », a-t-il souligné, évoquant notamment le recrutement des joueurs malien, ivoirien et égyptien.

Pour Ngoyi Kasanji, l’ambition de son club est de se qualifier pour une compétition africaine la saison prochaine.

« Quand j’ai pris la direction de l’équipe en 2012, j’avais dit que l’année 2012 ne serait pas notre année. Mais pour l’année 2013, nous devons nous qualifier [à une compétition africaine] », a rappelé le président de Sanga Balende. Le club avait terminé 4ème lors de la dernière saison derrière DCMP, V.club et Lupopo. Seuls les trois premiers du championnat national se qualifient en compétitions africaines.

Interrogé sur les accusations portées par certains observateurs qui lui reprochent « d’avoir tué » l’As Bantou, l’équipe rivale de Sanga Balende dans la province, pour promouvoir son propre club, Ngoyi Kasanji qui est également gouverneur du Kasaï-Oriental, rejette ces imputations, évoquant des accusations portées par de « mauvaises langues ». Le gouvernement provincial du Kasaï-Oriental finance les clubs de la province qui prennent part aux compétitions nationales. Mais certaines personnes accusent Ngoyi Kasanji, chef de l’exécutif provincial, de ne plus financer l’As Bantou depuis qu’il est à la tête de Sanga Balende.

« Je sais qu’on a eu à soutenir ce club [As Bantou] mais il faut que l’équipe ait une bonne organisation. Il faut que les moyens que nous donnons au club soient utilisés rationnellement. S’il y a une bonne organisation, des personnes responsables avec qui ont peut collaborer, ce sera une bonne chose », a expliqué le gouverneur du Kasaï-Oriental.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner