Décentralisation: atouts et défis du Kwilu, Kwango et Maindombe

Bandundu-ville, chef-lieu de la province du Bandundu. Ph/ Droits Tiers.

Les nouvelles provinces issues de l'ex-Bandundu (Kwango, Kwilu et Maindombe) manquent d’infrastructures de base nécessaires à leur développement, estiment des sources locales. Outre des défis liés à l’absence de routes de desserte agricole, ces nouvelles provinces  doivent construire des ponts et baliser les lits de certaines rivières.

De l’avis de nombreux observateurs, les problèmes d’infrastructures ne se posent pas tant dans la nouvelle province du Kwilu que dans les deux autres provinces. La province démembrée est en effet héritière de deux villes de l’Ex-Bandundu, ont-ils noté.

Quant aux atouts, certains observateurs estiment que la plupart de ces nouvelles provinces disposent des vastes étendues favorables à l’élevage et à l’agriculture.

Le Kwilu et le Maindombe ont en outre des forêts pour l’exploitation du bois. Le Kwango peut toujours capitaliser sa proximité avec l’Angola pour son développement, a fait remarquer un autre observateur.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner