Nord-Kivu : 600 000 déplacés, Ocha dénonce une «situation humanitaire préoccupante»

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

A l’occasion d’un point presse à Goma, l’agence onusienne  de coordination des affaires humanitaires, Ocha, a dénoncé « la situation humanitaire préoccupante » de la province du Nord-Kivu, toujours en proie à une « crise aigüe ».

« La situation est toujours très préoccupante au Nord-Kivu, avec des déplacements massifs de population et des besoins dans quasiment tous les secteurs de santé de ces déplacés », a notamment déclaré le chargé de communication de Ocha.

En prélude à la journée mondiale de l’aide humanitaire, prévue ce mercredi 19 août, Ocha

a chiffré à plus de 600 000 le nombre de déplacés dans la province du Nord-Kivu.

Dans la plupart des cas, les personnes déplacées abandonnent leurs domiciles fuyant des violences armées entre milices ou entre les forces loyalistes et les groupes rebelles.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner