Kinshasa: le film «L’homme qui répare les femmes» interdit de diffusion en RDC

Lambert Mende, ministre congolais de Médias, relation avec le parlement et nouvelle citoyenneté, lors d'un point de presse expliquant la suspension du quotidien "Le journal". Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouvernement de la RDC a interdit la diffusion sur l'ensemble du pays le film intitulé « L’homme qui répare les femmes-La colère d’Hippocrate », dressant le portrait du gynécologue Denis Mukwege et son engagement contre les violences sexuelles au Kivu. Pour justifier cette mesure,  Lambert Mende Omalanga, porte-parole du Gouvernement, met en cause la déformation du contenu des témoignages des femmes lors de la traduction de leurs propos du swahili en français par les réalisateurs.

Il dénonce en outre ce qu’il qualifie de « calomnies tacitement exprimées dans ce film contre l’armée congolaise ».

Dans un communiqué, Thierry Michel, réalisateur de ce portrait documentaire avec la journaliste belge Colette Braeckman, qualifie l’attitude du gouvernement congolais de sabotage de la parole du docteur Mukwege et des victimes de la guerre à l’Est de la Rdc.

Le réalisateur belge indique, par ailleurs, que ce film, gratifié de 7 prix internationaux, sera présenté au congrès américain et aux Nations Unies à New York au mois d’octobre.          

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner