RDC: Ne Muanda Nsemi renonce au dialogue politique

Le député Ne Muanda Nsemi le 06/01/2015 au Palais du Peuple à Kinshasa, siège du Parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député Ne Muanda Nsemi, leader du parti Bundu dia Mayala (BDM) n'ira plus au dialogue qu'envisage le président Joseph Kabila avec la classe politique. Il l'a annoncé samedi 5 septembre dans un message diffusé à travers «Kongo Dieto», le bulletin de ce parti. Dans ce document,  dont l'authenticité a été confirmée par son bureau,  Ne Muanda Nsemi annonce à l'occasion son retrait de la scène politique. Il justifie sa décision par le fait que le pouvoir en place n'a rien fait pour lui et a laissé détruire sa popularité depuis sa rencontre en juin avec Joseph Kabila.
 
Dans son message articulé en treize points, Ne Muanda Nsemi fustige le fait que le président Kabila est resté silencieux face aux accusations selon lesquelles ce dernier lui aurait donné deux millions de dollars américains. Ce silence est coupable, selon le député.

«Le président Kabila, qui sait très bien qu'il ne m'a jamais donné un pareil montant d'argent, a préféré se taire, laissant ainsi au temps le temps de détruire ma popularité », affirme Ne Muanda Nsemi.
 
En outre, le président de Bundu dia Mayala s'est rendu compte que depuis qu'il a rencontré le président Kabila – dans le cadre des consultations présidentielles pré-dialogue – «et encaissé toutes sortes de calomnies», le régime en place qu'il dit avoir «sauvé du désastre, n'a rien fait » pour lui :

  • son politico-spirituel Bundu dia Kongo est toujours fermé
  • les dommages et intérêts envers ce mouvement n'ont jamais étés payés
  • ses adeptes croupissent dans la prison de Makala depuis cinq ans. 

Face à tout ce tableau, Ne Muanda Nsemi décide de quitter la scène politique de la RDC et de ne pas aller au dialogue en gestation. Il laisse la charge du parti Bundu dia Mayala au député Mantezolo, qui en devient le président national.
 
Député de l'opposition, Ne Muanda Nsemi était jusque là fovorable au dialogue préconisé par le président Kabila. Il a même proposé dimanche 16 août dernier une transition de trois ans pour préparer des élections crédibles en RDC. Il s'est exprimé au cours d'un meeting à Matadi au cours duquel il faisait le compte rendu de son entrevue avec le président Kabila en juin dernier lors des consultations présidentielles à Kinshasa.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (172)
Ebola (63)
FARDC (49)
FCC (30)
Beni (29)
Ceni (29)
Kinshasa (28)
Unpc (27)
UDPS (25)
Corruption (23)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
CSAC (18)