RDC : Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat

Modeste Mutinga (4è à partir de la gauche sur la photo) a démissionné de ses fonctions de rapporteur du Sénat. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le rapporteur du Sénat Modeste Mutinga a démissionné vendredi 18 septembre de son poste. Il est membre du MSR, l’un des partis signataires de la lettre ouverte adressée au chef de l’Etat, l’invitant à respecter la constitution pour l’organisation des élections.

L’annonce de cette démission a été faite par son cabinet quelques heures avant la plénière du jour au Sénat.

Sur Twitter, la plateforme de sept partis politiques signataires de la lettre ouverte a aussi relayé l’information.

Dans un communiqué publié la veille, le Bureau politique de la Majorité présidentielle a demandé à tous les parlementaires membres des bureaux de deux chambres, ainsi qu’à tous les ministres dont les partis sont représentés dans le groupe des sept à désavouer publiquement les signataires de la lettre ouverte adressée à Joseph Kabila ou à démissionner.

A (re)Lire: RDC : Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l’Assemblée nationale

Peu après la publication de ce communiqué, les leaders de ces partis- exclus de la Majorité présidentielle- ont annoncé au cours d’une conférence de presse la création d’une plateforme politique dénommée G7.

Une affaire politique

Interrogés, les élus nationaux qualifient les démissions enregistrées, depuis jeudi 17 septembre, aux bureaux de deux chambres du Parlement d’une affaire politique.

Ces démissions ont créé vacance de postes dans les bureaux de ces deux chambres.

Selon les règlements intérieurs du Senat et de l'Assemblée nationale, le remplacement d’un membre du bureau est effectué par l'organisation d'une élection.

Ces membres des bureaux du Sénat et de l’Assemblée nationale démissionnent à la suite de l’exclusion de leurs partis de la Majorité présidentielle.

D’autres cadres de ces partis exclus, membres des bureaux de deux chambres du Parlement, n’ont pas encore livré leurs positions au cours de cette crise qui déchire la famille politique du chef de l’Etat.

Il s'agit du deuxième vice-président du Sénat et cadre de l’ARC, Mario Losembe et de questeur de l'Assemblée nationale, membre de l'ARC, Elysée Minembwe.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (84)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (50)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)