Goma: 4 militants de la Lucha condamnés à 6 mois de prison avec sursis

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Le tribunal de grande instance de Goma au Nord-Kivu a condamné vendredi 18 septembre quatre militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) à six mois de prison assortis de douze mois d'observation judiciaire pour incitation à la désobéissance de l’autorité. Le mouvement Lucha promet d’interjeter appel de cette décision dès la semaine prochaine.
 
Les quatre militants condamnés par le tribunal de grande instance de Goma sont:

  • Trésor Akili
  • Sylvain Kambere
  • Vincent Kasereka
  • Jeancy Mulume.

Ils avaient été arrêtés en avril dernier dans une manifestation initiée à l’époque pour appeler à une mobilisation publique en faveur de la libération de leurs camarades incarcérés à Kinshasa.

Dans un communiqué publié sur la page Facebook de Lucha, l’avocat des 4 activistes condamnés a expliqué la peine à laquelle ses clients ont été condamnés:

« La peine prononcée (6 mois de servitude pénale principale avec sursis) signifie que les 4 camarades allaient pouvoir rester libres, mais soumis à une ‘’observation judiciaire’’ pendant 12 mois. Si au cours de ces 12 mois ils commettaient le moindre acte qualifié d’infractionnel, ils seraient immédiatement arrêtés et mis en prison pour 6 mois. »

 

RDC/Goma : 4 militants du mouvement citoyen LUCHA condamnés à 6 mois de prison avec sursis par un tribunal de...
Posted by LUCHA RDCongo on vendredi 18 septembre 2015

 

Les militants de la Lucha se disent déçus par ce jugement qui n’a pour but que d’étouffer tout élan d’éveil citoyen. « Ce qui nous a étonnés, c’est que la justice est en train d’être utilisée comme un instrument d’oppression. Ça nous fait très mal !», a réagi l’un d’eux, Luc Nkulula.

Cependant, Luc Nkulula a réaffirmé la détermination de son mouvement à poursuivre sa lutte :

«Nous disons que nous ne reculerons pas devant toute forme d’intimidation qui tente de nous empêcher d’exercer nos droits fondamentaux sur la liberté d’expression, la liberté de manifestation ou la liberté d’opinion. Nous ne reculerons pas ! Ça veut dire nous sommes prêts à affronter toute forme de traitement, mais pourvu que nos droits fondamentaux soient respectés dans ce pays.»
 

Les militants de la Lucha espèrent que les juges de l’instance supérieure auprès de laquelle ils seront en appel feront preuve de plus de courage et d’honneur pour acquitter leurs camarades, par manque des preuves soutenant leur inculpation.

 Relire aussi: RDC: 4 militants de Lucha transférés à la prison de Munzenze

Ces quatre jeunes avaient été arrêtés par la police le 7 avril, alors qu’ils menaient des actions pacifiques pour réclamer la libération d’autres membres du mouvement citoyen Filimbi détenus à Kinshasa depuis un mois. Parmi les personnes arrêtées à Kinshasa, on compte Fred Bahuma et Yves Makwambala, accusés par les services de sécurité de tentative d’insurrection.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner