RDC: après le départ du G7, manifestations de soutien à Joseph Kabila

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi le 22/04/2013 à Kinshasa, lors du lancement de la semaine Africaine de la vaccination. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Après la fronde et l’exclusion du G7 de la Majorité présentielle (MP), les déclarations de désolidarisation et de fidélité à l’un ou l’autre camp se multiplient. Les dernières en date, émanent de l’ECT, Eveil de la conscience pour le travail et du MIR, Mouvement des indépendants réformateurs qui réaffirment leur loyauté au président Joseph Kabila.

Dans une déclaration politique de l’ECT,rendue publique dimanche 20 septembre, ce parti de l’actuel ministre de la Santé, Félix Kabange, réaffirme son « respect inconditionnel à la charte de la Majorité présidentielle».

«L’ECT a tenu à dénoncer avec véhémence et à condamner les manœuvres ô combien dilatoires de ce groupe qui, au nom du repositionnement politique, s’adonnent au contraire à servir leurs intérêts égoïstes, au détriment de l’intérêt général», déclare Schadrac Baitsura, président national de l’ECT, à propos des membres du G7 qui ont écrit une lettre ouverte à Joseph Kabila pour demander «le respect absolu de la constitution» pour l’organisation de prochaines élections.

A (re) Lire: RDC : 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique

Des ministres et cadres de la Majorité présidentielle qui ont fait allégeance au G7 ont été révoqués du gouvernement ou ont démissionné de leurs fonctions. Le MIR estime que le moment est arrivé pour restructurer la Majorité présidentielle et réaménager le gouvernement.

«La restructuration de la Majorité présidentielle est inévitable. Parce que parmi les frondeurs, il y a le deuxième grand parti de la majorité, nous avons par exemple le secrétaire général-adjoint qui vient de là. On doit restructurer, on ne doit pas laisser le vide. Et le gouvernement, c’est inévitable. Il y a eu des démissions, ce qui aura soit un réaménagement, soit un remaniement», affirme le député national Stanley Mbayo, président national du MIR.

Dans une autre déclaration, toujours hier dimanche, cinq députés nationaux du PDC de José Endundo et cinq autres de l’ARC d’Olivier Kamitatu, réaffirment leur détermination à accompagner sans aucune condition le président Joseph Kabila dans toutes ses actions.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (49)
Kinshasa (29)
Beni (29)
FCC (29)
Ceni (29)
Unpc (27)
UDPS (25)
Corruption (24)
Monusco (22)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Yumbi (18)
CSAC (18)