Nord-Kivu: des villageois fuient les combats entre FARDC et APCLS à Kashebere

Des déplacés fuyant des affrontements dans l'Est de la RDC (Juillet 2012)

Des milliers de villageois abandonnent leurs domiciles depuis samedi 19 septembre pour fuir les combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et l'Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS), dans le groupement Luberike (Nord-Kivu).

Selon des sources militaires de la région, six mille personnes sont concentrées au Centre de santé de Kashebere, à l'Ecole primaire Matsumbi et à l'Institut Waminifu, sous la protection des FARDC et des casques bleus de la Monusco.

D'autres habitants ont trouvé refuge en brousse, selon les mêmes sources.

A (re) Lire: RDC : la Monusco et l’armée prêtes à lancer une plus grande opération contre les APCLS

Depuis cinq jours, les APCLS tentent en vain de déloger les FARDC de leurs positions.

Mercredi 23 septembre, un commandant de la base opérationnelle des casques bleus de la Monusco a été blessé à la jambe au cours de ces combats alors qu'il était en patrouille.

Plusieurs sources concordantes précisent également que les APCLS occupent une grande partie du groupement Luberike et ont occasionné le déplacement des populations d'au moins neuf localités dont Doromu, Bululu-centre et Sikamata I.

Le chef de l'APCLS, Janvier Kalahiri, chassé depuis mars dernier de Masisi par les FARDC, chercherait à regagner les espaces perdus, selon des sources militaires.

Les FARDC avaient repris, fin mars dernier, le contrôle de la localité de Lukweti (Nord-Kivu). Les militaires du 802e régiment de l'armée en provenance de Kitshanga avaient lancé une offensive contre les positions des combattants de l'APCLS situés dans cette localité du territoire de Masisi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner