Lubumbashi : une association des jeunes demande à la classe politique de protéger la démocratie

Une des avenues principale de la ville de Lubumbashi. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’association des jeunes leaders du Katanga Holding demande à la majorité au pouvoir, l’opposition et la société civile de travailler en semble en vue de protéger et de renforcer la démocratie en RDC. Dans une déclaration faite mardi à Radio Okapi, le président de cette association condamne l’agitation et le lancement d’injures constatées au sein de la classe politique après la démission de Moïse Katumbi.

Emmanuel Mwamba s’étonne en effet de la "criminalisation" de ceux qui « souhaitent la tenue des élections dans le délai constitutionnel ». Il estime que les citoyens ont le droit de « dénoncer » la nomination des commissaires spéciaux en lieu et place de l’élection des gouverneurs de vingt-et-une nouvelles provinces.

Il a par ailleurs salué le travail de reconstruction et de modernisation de la RDC abattu par le président Joseph Kabila.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner