L’Assemblée nationale prépare le remplacement des membres démissionnaires du bureau

Des députés lors de l’élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale congolaise le 12/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku a annoncé jeudi 8 octobre des consultations au sein des forces politiques parlementaires pour déterminer notamment le nombre des sièges vacants au bureau de la Chambre basse du Parlement préalable au remplacement des membres démissionnaires.

Officiellement deux postes sont vacants : celui de 1er vice-président laissé par Mwando Nsimba et celui de rapporteur laissé par Norbert Ezadri. Ces députés respectivement de l’UNADEF et du MSR ont démissionné après l’exclusion de leurs partis de la Majorité Présidentielle (MP). Mais certains députés de la Majorité estiment qu’il faudrait remplacer les deux-tiers des membres du bureau y compris ceux dont les partis adhèrent au G7 même si ces membres ont désavoué l’action du G7. Le G7 du nom des sept partis politiques exclus de la MP est né à la suite de leur lettre ouverte demandant au Président Kabila de respecter le délai constitutionnel pour l’organisation de l’élection présidentielle de décembre 2016.

Les opposants ont par ailleurs saisi l’occasion pour réclamer le quota qui leur est réservé dans le bureau.

Pour trancher la question, Aubin Minaku a promis d’initier les consultations avec les forces parlementaires sur la question.

«Samedi 10 octobre, nous organisons la conférence des présidents pour rendre compte des consultations parce qu’au moment des consultations, nous allons surement nous mettre d’accord en ce qui concerne les postes à pourvoir», at-il affirmé.

Pour sa part, le député José Makila a demandé de clarifier l’appartenance des députés aux groupes parlementaires avec l’avènement de G7 dont se réclament certains députés. Une commission spéciale a été mise sur pied en vue de faire un état des lieux des groupes parlementaires.

José Makila a néanmoins appelé à l’équité dans la composition de cette commission afin, selon lui, que « les concernés ne souffrent pas de l’injustice ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner