Réchauffement climatique: les dernières négociations avant la COP21

Rivière dans le parc national de la Salonga, Forêt équatoriale, 2005.

Les délégations de 195 pays ont débuté lundi 19 octobre à Bonn en Allemagne la dernière semaine de négociations avant la conférence climat prévue à Paris du 30 novembre au 11 décembre (COP21). De cette rencontre de Paris, un accord mondial pour lutter contre le réchauffement de la planète est espéré.

A Lire: Comprendre les enjeux de la COP21 en dix chiffres

D'ici vendredi, les délégués doivent produire un projet d'accord à partir d'un texte d'une vingtaine de pages proposé par les deux coprésidents des débats.

Mais le texte rédigé par l'Algérien Ahmed Djoghlaf et l'Américain Daniel Reifsnyder est critiqué notamment par les pays africains.

La semaine dernière, lors de la réunion du groupe Afrique, les délégués avaient fait savoir qu’ils n’étaient pas satisfaits de la proposition de deux coprésidents.

Certains pays comme la RDC sont mécontents que la REDD+ (Réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation forestière) ne soit pas prise en compte dans le document des négociations alors qu’elle figure dans le texte discuté à Genève en février dernier. Le principe de REDD+ est de rémunérer les pays en développement et émergents via des contributions provenant des pays industrialisés.

Pour le groupe Afrique donc, « le texte des coprésidents ne peut pas être utilisé comme base de négociation, car il est déséquilibré et ne reflète pas les positions du groupe Afrique ».

De leur côté, les deux coprésidents des débats affirment avoir déjà pris en compte les protestations formulées par différents groupes, qu'ils ont rencontrés depuis jeudi.

Dans une note diffusée dimanche soir, ils ont indiqué qu'ils inviteraient les délégations à faire « des ajouts » au texte.

Le but de ces négociations est de produire en fin de semaine un projet d'accord suscitant la plus large adhésion possible, tout en soulignant clairement les options restant à arbitrer pendant la COP21, qui se déroulera au Bourget, du 30 novembre au 11 décembre.

La rencontre de Paris doit déboucher sur un accord mondial qui engage l'ensemble de la communauté internationale dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner