RDC: Thierry Michel se réjouit de la levée de l’interdiction du film sur le Dr Mukwege

Dr Denis Mukwege, médecin directeur de l’hôpital de Panzi au Sud-Kivu le 12/03/2013 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Thierry Michel, l’un de deux réalisateurs du film consacré au gynécologue congolais, Dénis Mukwege, se réjouit de la levée de l’interdiction de ce documentaire. Interdit en septembre dernier, le film « L’homme qui répare les femmes- la colère d’Hippocrate » a finalement obtenu l’autorisation d’être diffusé en RDC le 19 octobre.

A (re)Lire: Les autorités de RDC autorisent le film du Dr Mukwege

Le réalisateur belge se réjouit de cette décision du ministère congolais des Médias, indiquant qu’elle témoigne de la reconnaissance de la souffrance des victimes de la guerre vécue dans l’Est de la RDC et du travail fait par le docteur Mukwege pour un soutien physique, moral et juridique aux femmes victimes des violences sexuelles.

Thierry Michel s’interroge tout de même sur les raisons qui ont conduit à la levée de l’interdiction de son film.

« Je ne sais pas pourquoi ce film avait été d’abord autorisé. Pourquoi ensuite il a été interdit. Pourquoi aujourd’hui, il est à nouveau autorisé. Est-ce que ce sont les lumières du Saint-Esprit qui ont ramené à la raison le ministre de l’Information ? Sans doute », ironise-t-il.

Thierry Michel établit également un rapport entre la présentation de son film à la fondation du Congrès américain et la décision de Lambert Mende.

« Cette décision est prise le jour-même de la présentation du film à la fondation du Congrès américain à Washington, où je suis et la veille de la présentation du film devant les membres des Nations unies à New York. Je pense qu’il y a eu un rapport de l’un à l’autre et que finalement, les autorités ont dû se dire que ce film qui a été vu dans le monde entier et primé un peu partout devait aussi être finalement montré », affirme-t-il.  

Vous pouvez écouter les explications de Thierry Michel.

/sites/default/files/2015/20151020-entretien-thierry-michel_56sec.mp3

Par ailleurs, Thierry Michel annonce que le jury du Festival international du film des droits de l'homme (FIFDH) de Guadeloupe a remis à l’unanimité le Grand prix à « L’homme qui répare les femmes- la colère d’Hippocrate ».

Il dit être ravi d’avoir projeté son film en Guadeloupe. Le réalisateur belge indique également que le même film sera projeté le mois prochain à Strasbourg, en France.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner