Manono: des tracts hostiles à l’administrateur du territoire

Territoire de Manono (Katanga/RDC)

La ville de Manono, dans le Katanga, s’est réveillée mardi avec des tracts hostiles à l’administrateur du territoire.

Les missives écrites à la main par une même personne demandent la suspension de Francois Kazembe. L’auteur anonyme énumère quatorze griefs, parmi lesquels le détournement allégué de fonds destinés à la réhabilitation de vieux bâtiments administratifs. En réaction, l’administrateur visé a parlé d’une distraction.

La distribution de tracts est une forme populaire de protestation à Manono. Il y a deux ans, des tracts attribués aux miliciens Maï-Maï ont circulé, menaçant la sécurité physique des autorités civiles et du chef du parquet de Manono.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner