Uvira: les humanitaires identifient des ménages qui regagnent Mutarule

Des déplacés fuyant des affrontements dans l'Est de la RDC (Juillet 2012)

Le comité de secours international (IRC) et l’ONG italienne AVSI poursuivent lundi 16 novembre leur mission conjointe d’identification des déplacés qui regagnent la cité de Mutarule, dans la plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira au Sud Kivu. Cinq cent vingt-six ménages ont déjà été reconnus jusque dimanche par les humanitaires.

Une assistance humanitaire prévue après cette opération d’identification pourrait soulager les ménages, selon le chef de cette localité.

L’action des humanitaires arrive trois mois après le retour de près de 600 ménages qui avaient fui les tueries du mois de juin 2014 à Mutarule.

D’après le chef du village, Bireke Saidi, depuis leur retour, les habitants trouvent difficilement de la nourriture et de l’eau potable.

Le centre de santé ainsi que les quelques écoles, détruits pendant leur fuite, ne sont pas encore réhabilités.

Bireke Saidi espère que l’assistance des humanitaires pourrait soulager les souffrances des populations retournées.

Parmi ces ONG, il y a l’IRC et AVSI qui, après identification, vont organiser une foire agricole sur place à Mutarule. A cette occasion, les déplacés pourront se procurer des articles essentiels de ménages.

L’ONG AVSI identifie en même temps les enfants non scolarisés qui devront suivre des cours de rattrapage.

D’autres ONG interviendront dans l’octroi de micro-crédits aux personees qui sont retournées, a affirmé le notable de Mutarule Katekama.

Cette assistance pourrait bien profiter à toutes les communautés Barundi-Banyamulenge, Bafuliiru, etc. vivant dans la région.

La semaine dernière, la coordinatrice des affaires civiles de la Monusco avait rencontré les retournés pour réaliser d’autres projets, notamment la construction d’un marché local, d’une école et la réhabilitation du centre de santé.

Ces efforts des humanitaires concentrés ces jours-ci à Mutarule ont encouragé le retour des déplacés de cette localité, qui se trouvaient encore à Sange.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner