RDC: les magistrats militaires enquêtent sur les crimes commis lors de l’attaque d’Eringeti

Des militaires congolais en patrouille à Goma (Photo Monusco)

Les magistrats de l’auditorat militaire de garnison de Beni (Nord-Kivu) sont depuis jeudi 3 décembre à  Eringeti pour enquêter sur les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commises par les présumés rebelles ougandais des ADF dans cette localité située à plus ou moins 60 Kilomètres au nord-est de Beni.

Selon l’auditeur militaire de garnison de Beni, le major Kumbo Ngoma, ces enquêtes sont appuyées par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, la section d’appui à la justice de la Monusco/Beni et le Pnud.

Certains éléments des FARDC sont également accusés de négligences dans la protection des civils lors des attaques rebelles.

D’autres sources judiciaires indiquent que les responsables du 312e bataillon de la 31e brigade de l’armée congolaise et ceux d’autres services de sécurité déployés à Eringeti sont entendus par les enquêteurs en qualité de renseignants. 

Une trentaine de boutiques, des restaurants, pharmacies, dépôts…incendiés ont été recensés par cette équipe des enquêteurs.

Des présumés rebelles ADF avaient attaqué Eringeti dimanche 29 novembre. L’attaque avait donné lieu aux violents affrontements opposant ces rebelles aux les Forces armées de la RDC.

Onze rebelles, quatre militaires congolais et sept civils et un casque bleu avaient trouvé la mort lors des combats.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner