Stanley Mbayo: «Il n’y a pas de dialogue format Kabila»

Le député national Mbayo Pelesa, président du MIR, parti de la Majorité présidentielle. Photo Radio Okapi/Innocent Olenga

Le Mouvement des indépendants réformateurs (MIR) soutient la tenue du dialogue national, annoncé par le chef de l’Etat.

Le président de ce parti, Stanley Mbayo Pelesa l’a dit dans une déclaration, faite samedi 5 décembre, à Kinshasa:

«S’il y a des partis politiques qui vont s’exclure d’eux-mêmes du dialogue national convoqué par le président Kabila, ce qu’ils vont rater le train parce qu’il n’y a pas de dialogue format Kabila».

Pour lui, le dialogue est l’émanation de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et constitue le cadre approprié pour les Congolais de débattre du processus électoral.

«S’il y a un parti politique qui veut accéder au pouvoir, qui pense que nous devons aller dans un processus apaisé, voilà le cadre des discussions afin que nous puissions sortir les règles susceptibles de mettre tout le monde d’accord et nous devons nous soumettre à cette gymnastique», a souligné Stanley Mbayo.

Le président de MIR estime par ailleurs que les partis politiques qui s’excluent du dialogue ne diminuent en rien l’inclusivité de ce forum politique.

Certains partis de l’opposition continuent de boycotter ce dialogue, soupçonnant Joseph Kabila de préparer le glissement de son mandat au-delà de 2016.

La famille politique du chef de l’Etat rejette ces allégations et accuse ces opposants de prêter des intentions à Joseph Kabila.

Patrick Bologna appelle à l'apaisement

Le président du parti l’Avenir du Congo (Aco) s’inscrit également sur la voie du dialogue. Dans une déclaration faite le même samedi, il a appelé la classe politique et le peuple congolais à l’apaisement à la veille de ces assises.

Patrick Bologna pense que les Congolais ont tout intérêt à revoir leur histoire en pareille circonstance pour un avenir meilleur de la RDC.

Il est d’avis que le dialogue permettra aux Congolais de trouver des solutions à leurs problèmes:

«Les solutions aux problèmes des Congolais seront trouvées par les Congolais eux-mêmes ici au Congo comme disait le prophète Simon Kimbangu».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner