Nord-Kivu : Lucha rejette la décision du maire de Goma interdisant son fonctionnement

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

Les militants de la Lutte pour le changement (Lucha) rejettent la mesure du maire de Goma (Nord-Kivu), Dieudonné Malere Ma-Mitcho, interdisant le fonctionnement de leur mouvement.

Dans un document publié mardi 8 décembre, ils ont estimé que le maire de Goma n’a aucun pouvoir d’interdire le fonctionnement de leur mouvement conformément aux articles 22 et 37 de la constitution et la loi congolaise du 20 juillet 2001 sur les Associations sans but lucratif (ASBL).

L’article 22 de la constitution par exemple consacre « le droit à la liberté de pensée, d’expression et de religion ».

La Lucha indique qu’elle a toujours agi et continuera d’agir dans le respect de la loi et de l’ordre public.

Ce mouvement citoyen soutient qu’il est organisé à sa manière comme une association de fait, comme le garantit l’article 37 qui stipule :

«Les pouvoirs publics collaborent avec les associations qui contribuent au développement social, économique, intellectuel, moral et spirituel des populations et à l’éducation des citoyens et citoyennes».

 A (re) Lire: RDC: 4 militants de Lucha transférés à la prison de Munzenze

Pour la Lucha, ce qui importe n’est pas la capacité des Congolais de créer des ASBL, des ONG et des partis politiques mais plutôt leur volonté de contribuer concrètement à la construction d’un Congo meilleur.

Il y a près d’une semaine, le maire de Goma avait reproché à la Lucha de manquer notamment de personnalité juridique du mouvement, de règlement intérieur et surtout de l’autorisation de fonctionner.
Dans cette optique, ce mouvement exercerait ses activités dans l’illégalité, avait-il expliqué.

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement est accusé par le gouvernement congolais de «terrorisme».

En novembre dernier, neuf de ses militants avaient été arrêtés lors d’une manifestation pacifique à Goma avant d’être transférés le 2 décembre à la prison centrale de Munzenze.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner