RDC: le mouvement Lucha plaide pour la libération de ses membres

Scène de vie au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK) le 07/08/2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) appelle à la libération de ses six membres détenus à Kinshasa et à Goma (Nord-Kivu). Une délégation de cette ONG, membre de la plate-forme Filimbi, séjourne depuis lundi 12 octobre dans la capitale, en provenance du chef-lieu du Nord-Kivu pour mener ce plaidoyer auprès des autorités congolaises.

Après avoir rencontré le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, la délégation de Lucha prévoit de rencontrer les chefs d’autres institutions pour redorer l’image de leur mouvement, « accusé à tort ou à raison de terroriste ».

«Nous militons pour la justice sociale et la démocratie», a fait savoir Luc Nkulula, un des membres de Lucha à Radio Okapi.

A (re) Lire: RDC: 4 militants de Lucha transférés à la prison de Munzenze

Il a rapporté que leur mouvement milite pour que la RDC accède à la justice sociale et à la dignité humaine.

Luc Nkulula a notamment déploré les tracasseries policières, des services de l’Etat et autres que subit la population congolaise:

«On ne traite pas les gens avec dignité. Pour la justice sociale, la répartition équitable des biens de ce pays, nous voulons qu’on en arrive là. C’est une mission de plaidoyer. On ne veut pas de leur pouvoir. Ce que nous voulons, c’est que les autorités s’occupent de nous. Qu’elles nous donnent de l’eau, de l’électricité».

En mars dernier, deux des militants de Lucha avaient été arrêtés à Kinshasa pour s’être engagés dans le processus électoral et ils ont été accusés de terroristes.

Quatre autres membres de ce mouvement avaient été condamnés, en septembre dernier, par le tribunal de grande instance de Goma (Nord-Kivu) à six mois de prison assortis de douze mois d'observation judiciaire pour incitation à la désobéissance de l’autorité.

Ils avaient été arrêtés en avril dernier dans une manifestation initiée à l’époque pour appeler à une mobilisation publique en faveur de la libération de leurs camarades incarcérés à Kinshasa.
Les Etats-Unis se sont dits préoccupés par la condamnation de ces quatre jeunes activistes de Lucha.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires