Discours sur l’état de la nation : la majorité applaudit, l’opposition boude

Le Président Joseph Kabila lors de son discours sur l’Etat de la nation le 14/12/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Majorité présidentielle (MP) a applaudi le discours du chef de l’Etat à la nation, prononcé lundi 14 décembre devant les députés et sénateurs réunis en congrès. Pour elle, c’est un discours « positif ». De son côté, l’opposition estime que le bilan présenté par le chef de l’Etat sur le plan social et économique est négatif.

Pour Henri Thomas Lokondo, député de la MP, Joseph Kabila, a fustigé la corruption et prôné le dialogue.

« Il [Joseph Kabila] a encore réaffirmé qu’aussi longtemps que la corruption va s’enraciner dans notre pays, elle va compromettre le développement intégral de notre pays. Le dialogue est une vertu en démocratie. Nous allons nous engager dans cette voie pour qu’on trouve des solutions dans la convivialité et le patriotisme », a déclaré le député Lokondo.

L’opposition nationaliste de Steve Mbikayi, juge, pour sa part, négatif le bilan du chef de l’Etat sur le plan social.

« Le bilan me paraît trop auto-satisfaisant et je ne suis pas tout à fait d’accord. Parce que le social de la population ne reflète pas le bilan que vient de faire le chef de l’Etat », a estimé le député de l’opposition, Steve Mbikayi.

Il dit néanmoins être d’accord avec le chef de l’Etat « sur le dialogue, surtout sur le fait d’avoir mis en garde contre toute  ingérence et le fait de comploter contre la nation ».

Quant à la société civile, la présidente de l’Association pour la défense des droits des patients, Me Elodie Muzigirwa, se réjouit de la promotion du genre.

Elle affirme que dans le domaine de la protection des droits de la femme, il y a eu une avancée « parce qu’il y a une grande présence des femmes dans les actuelles nominations des commissaires spéciaux ».

Joseph Kabila a aussi rendu hommage aux victimes des pluies diluviennes dans le pays, avant de rendre compte de l’état de la nation.

442 congressistes sur 608 parlementaires ont pris part à cette cérémonie.

La salle de congrès était remplie non seulement des parlementaires mais aussi des diplomates, corps constitués et militants des partis politiques de la Majorité présidentielle.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner