Nord-Kivu: MSF suspend ses activités à Mweso

Le 15 décembre dernier un convoi de MSF circulant entre Kitshanga et Mweso a été braqué.

Médecins Sans Frontières (MSF) a suspendu le 23 décembre toutes ses activités médicales et humanitaires à Mweso dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu. Anne-Marie Loof, manager des opérations de MSF à Amsterdam, affirme que cette décision fait suite aux mauvaises conditions sécuritaires dans lesquelles travaillent les agents de cette organisation à Mweso.

Le 15 décembre dernier un convoi de MSF circulant entre Kitshanga et Mweso a été braqué.

Lors de cette attaque, deux employés MSF ont été enlevés avant d’être libérés le lendemain.  Cet incident a eu lieu alors que les équipes de MSF poursuivaient leurs activités médicales en faveur des populations de la région.

Une attaque inacceptable, dénonce Anne-Marie Loof.

Elle réclame que les auteurs de l’attaque restituent à MSF tout ce qu’ils ont pris.

MSF exige des garanties de tous les acteurs de la région pour assurer la sécurité de son personnel et de ses structures.

L’organisation va poursuivre ses activités médicales et humanitaires dans cette zone si ces conditions sont remplies, fait savoir Anne-Marie Loof.

Interrogé par Radio Okapi, l’administrateur du territoire dit que des plaidoyers sont déjà faits auprès des autorités provinciales et de l’armée pour permettre le retour de la paix dans cette zone.

MSF a apporté une assistance médicale et humanitaire aux habitants de Mweso pendant près de 8 ans.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner