Nouvel an: ambiance morose à Kinshasa

Boulevard Tshatshi décoré le 25/12/2013 à Kinshasa, lors de la célébration de Noël. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’ambiance a été morose, vendredi 1er janvier, à Kinshasa, sauf dans quelques coins de la ville, où des jeunes partageaient un verre de bière sous le rythme de la musique.

Un reporter de Radio Okapi l’a constaté au terme d’une ronde effectuée dans la capitale congolaise.

La plupart des terrasses, bars et boites de nuit sont restés peu fréquentés et leurs propriétaires se sont plaints de n’avoir pas fait suffisamment de recettes comme les années antérieures.

Dans des familles, en dépit des difficultés financière, on s’organise pour que la journée soit célébrée d’une manière particulière.

«Nous fêtons comme ça sans argent et ça se passe bien et nous fêtons quand même», a témoigné un parent.

L’ambiance a été plutôt constatée dans différentes églises et lieux de culte de la ville.

Cependant, un cas de décès a  été enregistré à côté d’une église de réveil au quartier Salongo, dans la commune de Lemba (Kinshasa).

«La fille était au veillée et elle est sortie du veillée pour atteindre son copain. Subitement le mur s’est écroulé, la fille est morte et le garçon s’est grièvement blessé», a témoigné un témoin sur place.

Pendant l’avant-midi du 1er janvier, le centre-ville de Kinshasa a ressemblé à une  ville fantôme.

A (re) Lire: Fêtes de fin d’année: casse-tête pour les fonctionnaires impayés de Basankusu

Des magasins et supermarchés ont été fermés ou non fréquentés.Mais les dispositifs de la fête ont été constatés sur les place publiques comme à la Place des évolués à côté de la Primature et à la Place de la Gare centrale.

Ambiance de fête à Kalemie

Dans la ville de Kalemie (Tanganyika), les jeunes ont fêté jusqu’au petit matin, bravant ainsi la mesure du maire de la ville, interdisant le rassemblement et autres réunions.

Aux 4 coins de la ville, par exemple, des jeunes fêtards ont dansé de joie toute la nuit sous le rythme des chansons et les débits de boissons ont fonctionné normalement.

Ce matin, le grand camion distributeur des produits brassicoles est monté aux 4 coins de Kalemie pour ravitailler la terrasse Jambo.

La même joie a été constatée aux 3 Coins et au quartier Plateau Kalumbi. La Place Kisebwe, où la musique continue à fredonner n’est pas restée en marge.

Certains magasins sont en activité comme dans le centre-ville contrairement à ce que la population avait vécu à la fête de Noël.

Les mouvements sont également perceptibles dans les rues et dans les marchés, où des femmes  continuent à faire des achats.

Des veillées de prières avaient également été observées à la veille de la Saint-Sylvestre dans certains quartiers de Kalemie.

Ce premier janvier, la Société nationale d’électricité (Snel) a mobilisé une équipe technique pour prévenir toute coupure d’électricité et assurer un dépannage rapide, contrairement à ce qui s’est passé à la fête de la nativité.

La police nationale tout comme la police de circulation routière s’est sensiblement mobilisée sur les grandes artères de la ville afin de réguler la circulation.

Timide fête à Lubumbashi

La fête de Nouvel an a été timide à Lubumbashi (Haut-Katanga), où certains bars et autres boites de nuits étaient fréquentés mais  pas comme dans les  années antérieures.

Selon des témoins sur place, il les chansons n’ont pas été jouées dans plusieurs quartiers de la ville suite au manque d’argent qui n’ a pas permis à la population de faire quelques achats.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner