Kinshasa: l’ex-immeuble du ministère de la Santé est un bien de l’Etat, réaffirme un proche de Luzolo Bambi

ancien siège du Ministère de la Santé Publique à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

L’immeuble qui abritait le ministère de la Santé au numéro 145 du boulevard du 30 juin à Kinshasa est au centre d’un conflit entre le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi, et une famille. «Il s’agit d’un bien de l’Etat», a réaffirmé Jean-Bosco Khonde le conseiller principal de Luzolo Bambi. Il réagissait, jeudi 7 janvier, aux accusations de cette famille, qui se réclame propriétaire du bâtiment.  
 
Maître Jean-Bosco Khonde soutient que l’immeuble querellé est en voie de spoliation par ceux qui s’en attribuent la propriété :
«Il s’agit d’un bien de l’Etat. L’affaire oppose le présumé propriétaire au Gouvernement et non au conseiller spécial du Chef de l’Etat.»
Cette maison, argumente-t-il, a été attribuée au conseiller spécial du chef de l’état par le ministère des Infrastructures et Travaux publics pour abriter ses services. Et les policiers déployés à cet endroit sont ceux qui sont commis à la garde du bureau du conseiller spécial du chef de l’Etat.
Le conseiller principal du conseiller Luzolo Bambi indique qu’il se battra jusqu’au bout pour protéger les biens et les intérêts de la République. « On a spolié beaucoup de maisons à la Gombe, mais celle-là ne partira pas ! », a martelé Me Khonde.
 
Ce dernier réaffirme que l’Etat est propriétaire de cette maison:
 
«Le fils de ce couple [Madame Kapinga et son époux Francis Georges Marie] parle d’un contrat avec la République qu’ils viennent de résilier. Le contrat-là est de 2004. Mais le ministère de la Santé est dans cette maison-là depuis les années 1978-1979. Ces gens étaient où? Ils n’étaient pas propriétaires.»
 
Il indique que  le conseiller spécial Luzolo a alerté toutes les autorités et écrit au Premier ministre Matata, qui a pris l’engagement de le soutenir dans cette affaire. 
 
Israël Kadiebwe, fils de madame Kapinga, racontait mercredi sur Radio Okapi que le ministère de la était leur locataire dans ce bâtiment. Il dit disposer de preuve de paiement du loyer. «Quand on a construit le bâtiment intelligent [immeuble du Gouvernement, le ministère de la Santé et ses services] sont partis là-bas. Nous avons résilié le contrat avec les ITPR. Et nous avons amené nos histoires et on est resté là-bas», a-t-il poursuivi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (152)
Ebola (134)
Djugu (55)
FARDC (49)
FCC (49)
Léopards (46)
Beni (36)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (26)
Lamuka (23)
AFDC-A (23)
Caf (21)
CACH (20)
Monusco (20)