Beni: les FARDC se préparent à la traque des FDLR

Les FARDC en patrouille mixte avec les casques bleus de la Monuc à Mbwavinya. Photo MONUC / Marie Frechon (2008).

Le porte-parole des opérations « Sokola1 », le lieutenant Mak Hazukay, a annoncé vendredi 8 décembre l’arrivée des renforts des forces armées de la RDC (FARDC) et des casques bleus de la Monusco à Miriki au Nord-Kivu. Ces renforts viennent en appui aux troupes déjà sur terrain pour d’une part sécuriser la population civile et d’autre part traquer les rebelles rwandais des FDLR, actifs au sud du territoire de Lubero, a-t-il précisé.

« Au moment où je vous parle, il y a un renfort qui est déjà arrivé sur place pour neutraliser les FDLR qui sèment la mort et la désolation dans cette partie du territoire de Lubero. Je parle de renforts en collaboration avec nos frères d’armes de la Monusco et je pense que c’est le terrain qui va parler dans les heures qui suivent », a promis le lieutenant Mak Hazukay.

Au moins quatorze personnes ont été tuées et neuf autres blessées lors d’une attaque attribuée aux présumés rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda dans la nuit du 6 au 7 janvier à Miriki au Nord-Kivu.

Selon le porte-parole des opérations Sokola1, « les civils tués ont été ciblés et appartenaient tous aux familles des chefs coutumiers des localités de Miriki et Buleusa ».

Jeudi 7 janvier, le commandant des opérations Sokola 1, le général Mbangu Mashita, s’est à ce sujet rendu à Miriki pour évaluer la situation. Il s’est entretenu avec toutes les communautés pour recueillir les informations « nécessaires » aux opérations à venir.

Des condamnations avaient fusé de partout après cette attaque.

Dans un entretien à Radio Okapi, le directeur de la division de l’information publique de la Monusco, Charles Bambara, avait vigoureusement condamné cette attaque qui, selon lui, perturbait la vie de paisibles citoyens dans cette partie de la RDC.

De son côté, l'auditeur militaire de Beni-Butembo, le major Kumbo Ngoma, a ouvert  une information judiciaire à charge des  présumés  combattants FDLR, les  incriminant de crimes contre l'humanité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner