Nord-Kivu: l’armée reprend le contrôle de Mbwavinywa

Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans l'Est du pays.

Les Forces armées de la RDC (FARDEC) ont repris le contrôle de la localité de Mbwavinywa, quartier général des miliciens Maï-Maï Lafontaine et des rebelles FDLR qui se  sont coalisés.

Selon le porte-parole des opérations Sokoka 1, lieutenant Mak Hazukay, l’armée a délogé les miliciens de cette localité du Sud de Lubero lundi 11 janvier vers 17 heures (heure locale) au terme de violents combats.

Cette localité est la 5e à passer sous le contrôle des FARDC depuis le lancement le samedi 9 janvier dernier d’une opération militaire dans cette zone.

Cette opération a été lancée quelques jours après le massacre de 18 personnes dans la localité de Miriki, située toujours dans le Sud de Lubero.

Pour le lieutenant Mak Hazukay, après ce massacre, il était important de ratisser la zone.

« L’opération de ratissage de cette zone jadis occupée par les FDLR et les Maï-Maï vise à libérer la zone afin de permettre à la population de vaquer à ses occupations. Jusque-là, les choses marchent très bien et dans les jours qui suivent, nous pensons que la population de cette partie pourra respirer », promet-il.

Après la reprise de contrôle des localités Buleusa, Kanune, Rusamambu, Mukeberwa et Mbwavinywa, les habitants des localités Miriki et Luhofu, situées plus à l’Est de la zone des combats se disent rassurés.

Quelques habitants de ces deux localités qui avaient fui l’activisme des miliciens ont déjà regagné leur milieu, selon des sources de la société civile. Mais les écoles restent encore fermées.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner