RDC : l’ARC invite Evariste Boshab à mettre fin aux dédoublements des partis politiques

Olivier Kamitatu, autorité morale de l'Alliance pour le renouveau du Congo, le 26/03/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Alliance pour le renouveau du Congo (ARC) appelle le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab, à mettre fin « à la cacophonie » des dédoublements des partis politiques, après la création du G7 (les sept partis écartés de la majorité présidentielle). Dans un point de presse organisé lundi 18 janvier à Kinshasa, son porte-parole, Hubert Thetika, estime que la loi en la matière étant imposable à tous, la Majorité présidentielle devrait s’y soumettre.

« Nous en appelons aux qualités intrinsèques avérées du ministre de l’Intérieur pour mettre fin à cette comédie, car nous sommes un pays sérieux », affirme le porte-parole du parti d’Olivier Kamitatu.

Le G7 a vu le jour en septembre dernier, après avoir adressé une lettre ouverte articulée en 23 points au Président de la République, Joseph Kabila. Il demandait le respect « absolu de la constitution », sur les échéances électorales prévues entre 2015 et 2016, estimant que face aux contraintes financières, les élections locales- jamais organisées dans le pays- devaient être reportées au profit de la présidentielle, des législatives, des sénatoriales et des provinciales.

Tous les partis signataires de cette lettre ont été exclus de la MP. D’autres membres de ces partis politiques ont préféré faire allégeance au chef de l’Etat, occasion des dédoublements des formations politiques.

Quatre mois après, Hubert Thetika s’étonne que la « raison » n’ait toujours pas pris le dessus sur cette question de dédoublement.

« Nous sommes quand même déçus et surpris, car nous avions cru que 4 mois après, les esprits se seraient calmés et que la raison aurait repris le dessus, pour régler définitivement cette histoire des partis politiques et en reconnaitre la paternité aux initiateurs », affirme Hubert Thetika.

Le porte-parole du parti d’Olivier Kamitatu, pense que les anciens membres de l’ARC peuvent adhérer aux différents partis de la MP ou créer leurs propres partis politiques.

« Depuis un certain temps, on arrête pas de nous rabibocher les oreilles avec le dialogue dans son aspect voulu inclusif. J’insiste comme pour dire qu’on tend la main à d’autres. Comment comprendre qu’en même temps, la MP continue à permettre à certains individus en mal de personnalité de narguer les partis connus et reconnus par le ministère de l’Intérieur », se demande Hubert Thetika.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
FCC (27)
Unpc (27)
Corruption (25)
UDPS (25)
Butembo (21)
Sécurité (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)