Chan 2016-Kabongo Ngoy : « La finale c’est 50-50 »

Les joueurs et le staff technique de la RDC à l’entraînement la veille de leur premier match du Chan 2016. Photo Caniche Mukongo.

La finale de la 4e édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan 2016), opposera dimanche 7 février à Kigali (Rwanda), les Léopards aux Aigles au Mali.

Pour l'ancien capitaine des Léopards, Eugène Kabongo Ngoy, il est difficile pour l’instant de désigner un vainqueur de ce match.

« La finale c’est 50-50 et nous devons encore peser pour que l’autre moitié penche de notre côté pour gagner ce match. Je pense que si nous ramenons cette coupe pour la deuxième fois, c’est sera une bonne chose sur le plan politique», a-t-il indiqué.

Avant d’atteindre la  finale de ce Chan 2016, Les Léopards avaient d’abord battu les Amavubis du Rwanda en quarts de finale, puis les Syli de la Guinée en demi-finale.

Eugène Kabongo Ngoy salue l’attitude du peuple rwandais qui a par la suite soutenu la RDC dans cette compétition.

«Mention spéciale au Rwanda pays organisateur. Ce que nous vivons ici avec les Rwandais c’est le jour et la nuit par rapport à ce que l’on nous a dit au départ de Kinshasa. Nous les avons vu nous applaudir, nous soutenir et derrière notre équipe nationale. C’est une bonne leçon pour nos politiciens qui doivent retenir que le sport est au-dessus de la politique et un facteur de rassemblement», renchérit cet ancien joueur des Léopards.

Les Aigles du Mali affronteront les Léopards de la RDC en finale du Chan Rwanda 2016, après avoir obtenu leur qualification en battant jeudi  4 février les Eléphants de la Côte d’Ivoire par 1-0.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner