Tanganyika : des employés temporaires de la SNCC réclament 34 mois d’arriérés de salaires

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

Des employés engagés temporairement au sein de la Police de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) à Kalemie (Tanganyika) réclament le paiement de trente-quatre mois de salaires. Ils ont indiqué, mercredi 10 février à Radio Okapi, que ces arriérés représentent quarante et un millions de francs congolais (44 616, 85 USD).

Ces personnes travaillent à temps partiel. Elles veillent sur les équipements et installations, perçoivent des salaires mais n’ont pas de contrat.

En janvier, ces engagés temporaires en provenance de Nyunzu ont, dans un mémorandum adressé à la direction de Région des Grands-lacs de la SNCC, exprimé leur revendications.

Devant la lenteur des réponses à leurs plaintes, ils ont, mardi 9 février, enfermé les responsables de la société pour exiger la satisfaction totale de leur revendication. 

L’intervention de la police nationale a permis de limiter les dégâts, indiquent les sources locales.

A ces revendications salariales, les vacataires dont certains ont déjà totalisé  dix ans de service réclament leur  engagement au sein de la SNCC.

« Si la société échoue de nous engager, qu’elle nous paie notre décompte final puisqu’elle nous a utilisés abusivement. Nous n’avons pas de contrat avec la société mais nous sommes des pré-matriculés », exige l’un des temporaires.

La Direction de région des Grands-lacs de la SNCC reconnait le retard accumulé dans le payement des salaires de ces travailleurs et affirme avoir résolu en partie les revendications des agents après une réunion avec le syndicat en début de semaine.

Le Directeur de Région des Grands-lacs de la SNCC, Kongolo Sumaili, indique que la société est aujourd’hui une entreprise qui va droit dans le mur.

« La SNCC,  a des difficultés à payer les salaires de ses propres agents voire  les prestations du personnel de sous-traitance ; donc, une entreprise incapable de répondre aux engagements pris avec ses partenaires faute de productions», s’est-il justifié.  

Toutefois, indique Kongolo Sumaili  quatre des neufs ordres de payement représentant plus de 8 millions de FC (8 705,73 USD) viennent d’être signés pour les vacataires  manifestants.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)