Grands Lacs : une chambre d’affaires créée

Le professeur Alphonse Daniel Ntumba Luaba Lumu, le secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) lors d’une interview accordée a Radio Okapi le 23/02/2016 à Kinshasa.Photo John Bompengo

Le secrétaire exécutif de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), Alphonse Ntumba Luaba, a annoncé mardi 23 février la création d’une chambre d’affaires de la CIRGL destinée à renforcer les échanges entre opérateurs économiques de la région. Une annonce faite à la veille de l’ouverture la conférence internationale sur l’investissement privé dans la région.

La CIRGL va de l’océan Atlantique à l’océan Indien. «Ça fait une forte potentialité de plus de 300 millions d’habitants, si nous nous mettons ensemble», a estimé Ntumba Luaba. 

Pendant deux jours, plusieurs délégations des gouvernements, investisseurs du secteur privé et autres acteurs vont dialoguer sur les opportunités d’investissement dans la région.

«Nous n’allons pas nous arrêter aux opportunités qu’offre la RDC, parce qu’il s’agit en réalité d’une conférence sur la région des Grands Lacs. On va aussi parler de projets intégrateurs qui peuvent aussi exister en matière énergétique, comme [la centrale hydroélectrique de] Ruzizi III, en matière touristique, comme le grand Virunga, la route des gorilles argentés…», a poursuivi la même source.

Il s’agit de voir aussi les potentialités que la RDC peut offrir à la région pour assurer son intégration, «telle l’intégration économique avec le grand Inga».

La motivation des chefs d’états et des gouvernements à travers cette conférence est  de renforcer la coopération économique, élargir le champ des opportunités d’échanges commerciaux, créer des emplois afin de contribuer à la stabilité et la paix dans la région des Grands Lacs.

L’agriculture, l’énergie, les finances, les technologies de l’information et de la communication, les infrastructures, les mines et le tourisme sont les secteurs-clés pour lesquels les conférenciers devront discuter des opportunités d’affaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner