Nord-Kivu: 900 ménages de déplacés rentrent à Iboko

Des déplacés de guerre à l'EST de la RDCongo . (droits tiers).

Neuf cents ménages de déplacés qui ont passé cinq mois à Miriki ont commencé à regagner leurs localités dans le groupement d’Iboko mercredi 16 mars. Ils avaient fui leurs habitations à cause des affrontements entre des factions des milices Maï-Maï et des rebelles FDLR.

Des sources locales rapportent que ces familles vivent dans des conditions difficiles. Plusieurs d’entre eux sont malades. D’autres connaissent des problèmes de malnutrition.

Selon l’administrateur du territoire de Lubero, Bokele Joy, pendant les cinq mois passés à Miriki, l’aide humanitaire ne parvenait pas régulièrement aux déplacés. C’est pour cette raison que certains auraient décidé de regagner leurs villages d’origine.

A en croire des sources de la société civile de Lubero, ces familles ont été obligées de retourner chez elles à cause de la décision du gouvernement provincial, qui souhaitait le démantèlement de plusieurs camps de déplacés au Nord-Kivu.

Tous ces déplacés n’ont pas regagné leurs domiciles. Certains dont les villages ne seraient pas complètement pacifiés occupent une école primaire, perturbant les activités scolaires.

Des sources locales indiquent que leurs villages sont occupés par des groupes armés qui ont chassé les rebelles rwandais des FDLR.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner