RDC : la société civile africaine milite pour faciliter aux populations l’accès à l’énergie

Raccordement anarchique de l’électricité(SNEL) le long du camp Kokolo à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La société civile africaine regroupant les ONG de défense des droits de l’homme et d’autres qui s’occupent des questions des femmes comptent faciliter aux populations africaines l’accès à l’énergie.
 
Le directeur général du Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (Cenadep), Dany Singoma, a indiqué, mardi 29 mars, que l’énergie électrique principalement sert plus les grandes entreprisses que les populations africaines.
 
« Il ne s’agit pas seulement de l’accès à l’énergie des centrales hydroélectriques ou thermiques mais aussi des énergies renouvelables et à moindre coût. Nous nous réunissons pour échanger des expériences et comprendre le nœud du problème de l’énergie en Afrique », a affirmé Dany Singoma, lors de l’atelier portant sur la problématique de l’énergie en Affrique qui se tient à Kinshasa.
 
Pour l’ONG Open Society Initiative of Southern Africa (OSISA), il est impossible de parler du développement durable sans électricité.
 
« Sans énergie électrique, c’est un problème pour décoller. Le développement durable en général ne peut pas être correctement atteint sans énergie électrique de qualité », a renchéri Nick Elebe Ma Elebe, Directeur pays d’Osisa.
 
Outre la société civile congolaise, les ONG du Togo et de l’Afrique du Sud prennent part à cette rencontre qui va se clôturer jeudi 31 mars. ​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner